Baptiste Beaulieu : pour une médecine plus humaine

La littérature c’est un peu le sucre qui aide la médecine à couler. Et dans ce billet de blog plus que jamais. Je suis allée à la rencontre de Baptiste Beaulieu, médecin et auteur, qui milite dans la vie et dans ses livres pour une médecine humaine et éclairée.

Nous sommes le mercredi 11 avril. Je rentre du boulot, fatiguée – comme toujours – mais cette fois-ci je je ne me dirige pas vers mon lit pour m’y allonger, mais vers la bibliothèque municipale de ma ville. Il y a plusieurs semaines de cela, ma mère m’avait transféré un mail qui commençait comme cela :

Médecin le jour, écrivain la nuit, Baptiste Beaulieu plaide pour une médecine plus humaine.

La bibliothèque proposait une rencontre avec l’auteur. Curieuse, je m’y inscrivis.

W_IMG_8660.jpg

 Baptiste Beaulieu : médecin le jour, écrivain la nuit

Me voilà donc ce mercredi 11 avril, assise dans une salle de la bibliothèque à écouter le Docteur Beaulieu.

En 2012, étudiant de médecine, le jeune Baptiste assiste à des scènes intenses comme on en connaît pas ou peu dans sa vie, à moins de travailler dans le corps médical. Nourri et gavé d’anecdotes, de drames et d’injustices, Baptiste Beaulieu décide de partager ces expériences dans un blog. À la manière du commencement d’une conversation, il nomme son site “Alors voilà”.

Au début, ce blog n’a qu’une petite audience (et Dieu sait si je m’y connais en petite audience !). L’auteur plaisante et raconte qu’il n’y avait que ses soeurs et sa mère qui lisaient ses billets (Maman si tu me lis, mille mercis !). Et un matin, ses statistiques explosent, il dépasse les 1000 vues (le rêve…) ! Mais rien n’est dû au hasard, son ange gardien est la rédactrice en chef du Monde.fr. Tombée par hasard sur “Alors voilà” elle découvre une mine de témoignages poignants sur la réalité du monde hospitalier aujourd’hui, écrits qui plus est d’une jolie plume. À la une du site, elle invite les lecteurs à lire le blog. Baptiste Beaulieu le découvre en même temps que les lecteurs du journal. Le rêve commence alors.

Baptiste reçoit plusieurs propositions de maisons d’édition qui veulent transformer ces billets en livre. Il acquiert tout de suite une communauté de lecteurs et peut désormais faire porter sa voix et ses idées. Il prône l’humanisation des pratiques, le respect des minorités, l’augmentation des effectifs hospitaliers. Un peu de bon sens et de tolérance dans ce bas monde !

L’auteur se raconte, parle, multiplie les anecdotes. Il a le storytelling naturel, la tchatche, la gouaille. Et son parcours… Quel parcours ! Désormais auteur, primé et reconnu, Baptiste Beaulieu mène de front les métiers de médecin et d’écrivain. Un exemple de réussite…

Je suis toujours avide de récits de vie comme celui-ci, des histoires d’hommes et de femmes qui ont travaillé dur jusqu’à ce que les opportunités se présentent. Moi ça me booste, ça me donne envie de faire pareil. Je ressors de cette rencontre motivée, avec la volonté de persévérer dans mes différents projets.

La ballade de l’enfant gris, de Baptiste Beaulieu

© Chloé Andrianarisoa

L’idée d’un billet sur cette rencontre me trotte dans la tête… Quand un jour de printemps, je reçois un colis : ce sont les livres pour le mois de mai en compétition pour le prix des lecteurs de Livre de Poche. Et que vois-je ? La ballade de l’enfant gris, premier roman, à proprement parler, de Baptiste Beaulieu. Le billet s’impose.

Mille et un sujet, et pourtant qu’une histoire. L’enfant gris, c’est No’, un petit garçon atteint de leucémie. La ballade, c’est Jo’ qui la raconte. Jo’ est un étudiant en médecine au service pédiatrie. Jo’ et No’ sont inséparables, à la vie, comme à la mort. Ainsi lorsque le petit garçon décède, il ne quitte pas l’interne pour autant. Son fantôme le suit où qu’il aille. Jo’ décide alors se lancer dans une grande épopée, de Paris en Israël, en passant par Rome, à la recherche de la mère de No’ – trop souvent absente – pour lui remettre le spectre de son fils.

© Chloé Andrianarisoa

Baptiste Beaulieu milite avec une plume libérée et créative. Ce livre est clairement inspiré de sa vie, et ça le rend encore plus puissant. On est confronté à la mort bien sûr, mais aussi aux injustices de la vie et à la violence des préjugés. C’est une histoire qui se révèle, au fil des pages, bien plus compliquée qu’elle n’y paraît.

Après la rencontre avec l’auteur j’étais touchée par ces récits sur les réalités du monde hospitalier. Après la lecture de la ballade de l’enfant gris, je suis bouleversée.

Ce sont mille sujets importants que tous les étudiants (internes, externes, PACES et j’en passe) devraient lire. Avec un peu de chance, la médecine de demain n’en sera que meilleure. Baptiste Beaulieu est la jeune voix d’une médecine éclairée et tolérante qu’il serait profitable d’écouter.

Aujourd’hui je vous présente “La ballade de l’enfant gris” de @baptistebeaulieu aux éditions @livredepoche (édité à l’orignie aux @editionsalbinmichel) 💉 Mille sujets, et pourtant qu’une histoire. L’enfant gris, c’est No’, un petit garçon atteint de leucémie. La ballade, c’est Jo’ qui la raconte. Jo’ est un étudiant en médecine au service pédiatrie. Jo’ et No’ sont inséparables, à la vie, comme à la mort. Ainsi lorsque le petit garçon décède, il ne quitte pas l’interne pour autant. Son fantôme le suit où qu’il aille. Jo’ décide alors se lancer dans une grande épopée, à la recherche de la mère de No’ – trop souvent absente – pour lui remettre le spectre de son fils. . . Une histoire que tous les étudiants (internes, externes, Paces et j’en passe) devraient lire. Avec un peu de chance, la médecine de demain n’en sera que meilleure 🤞🏽 . . Je suis allée à une rencontre avec l’auteur organisée par la bibliothèque dans ma ville. Je vous en parle dans mon dernier billet de blog. Allez jeter un oeil, le lien est dans ma bio !⬆️ . ____ #medecine #docteur #paces #medschool #medlife #roman #prixdeslecteurs #instalivre #Bookstagram #livrestagram #blogueuse #bloglitteraire #prixdeslecteurs

A post shared by Chloe An 📚 (@chloeandrianarisoa) on

Publicités

9 commentaires sur “Baptiste Beaulieu : pour une médecine plus humaine

  1. Merci pour ces découvertes ! Je ne sais pas si tu connais les BDs « Vie de Carabin » (il y a aussi une page Facebook), elles jettent aussi un éclairage sincère, parfois tragique et parfois attendrissant, sur la vie des médecins et de leurs patients. Il faut avoir le cœur bien, bien accroché pour se lancer dans ce métier.

    Aimé par 1 personne

  2. Je ne connaissais pas cet auteur et suis ravie de l’avoir découvert, merci beaucoup! Les livres autour du médical m’intéressent énormément, c’est selon moi un sujet extrêmement important et qui touche tout le monde, médecin ou patient. Même si tu les connais sûrement, je te conseille les livres de Martin Winckler qui sont de petites pépites pour qui veut en savoir plus sur l’univers médical.

    Aimé par 1 personne

      1. En fiction je te conseillerais le Choeur des Femmes, qui se concentre sur la gynécologie/obstétrique (je dis fiction car il y a un personnage fictif et une histoire mais c’est tout de même très instructif), sinon j’ai trouvé Les brutes en blanc très intéressant, ce livre-ci aborde le problème de la maltraitance médicale!

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s